In Good, we trust

Il y a quelques jours, j’ai rencontré un ancien collègue qui est lui aussi devenu chef d’entreprise. De souvenirs en discussion, il me demande si j’ose laisser mes collaboratrices seules au bureau. Etonnement de ma part ? Bien évidemment que je ne suis pas présent en continu au bureau, entre les déplacements chez des clients et des prospects, quelques réunions à l’extérieurs, de temps en temps un jour de congé….

Quelques jours après, une de mes collègues vient me demander si exceptionnellement elle peut faire du home working. Sans attendre ma réponse, elle aligne les arguments et m’explique qu’elle sera toujours aussi productive et qu’elle fera bien son boulot,…

Ces 2 événements à quelques jours d’intervalle m’ont interloqué. Lorsqu’un manager engage quelqu’un, outre les compétences techniques, c’est aussi une personne avec qui une relation s’engage et se construit. Et une des bases d’une relation qu’elle soit professionnelle ou amicale, c’est la confiance.

Alors oui, je fais confiance à mes collaboratrices quand je ne suis pas là. Oui, je fais confiance à mes collaboratrices quand je suis là. Oui, tu peux faire du home working car je sais que tu feras ton travail correctement et que je ne dois pas être derrière toi. Oui, je délègue à mon équipe et oui je leur laisse de l’autonomie car je leur fais confiance. Si je ne fais pas confiance à mon équipe, pourquoi les engager ?

Et cette confiance en vos équipiers change tout. Ils prennent des décisions, travaillent ensemble, se sentent responsable et partie prenant dans la société, ses clients et ses résultats.

 Si vous entreprenez, si vous engagez, essayez la confiance !