La reprise d’une entreprise, une façon différente de se lancer dans l’entrepreneuriat

Cela faisait un moment que j’avais envie d’entreprendre. Et pendant longtemps, j’ai cherché l’idée révolutionnaire, le nouveau produit à créer et à lancer, le concept innovant… mais sans réellement trouver l’idée du siècle.

Il est nécessaire de bien connaître le domaine d’activité et d’en comprendre les réels besoins pour proposer un service ou produit qui réponde durablement à la cible envisagée.

Envisager la reprise d’une entreprise

C’est dans une newsletter de BECI que j’ai découvert la problématique de la reprise d’entreprise. A Bruxelles, ce sont plus de 37.000 entreprises (source: BECI / CeFIP) qui devraient changer de propriétaires dans les 10 années à venir. La reprise d’une entreprise me permettait de répondre à 4 points fondamentaux :

  1. Reprendre une entreprise existante permet de choisir un domaine d’activité dans lequel mes compétences sont un atout
  2. Une entreprise dont le business model est viable sur du long terme mais qui permet d’apporter une innovation sans être spécialement dans la rupture
  3. Un investissement et un risque limité par la reprise d’une entreprise saine
  4. Enfin, étant employé, il m’était difficile de me lancer sans compenser tout ou partie de la perte de salaire par une rémunération rapide

Il existe en Belgique de nombreux sites web dédiés à la reprise d’entreprise, BECI(Chambre Bruxelloise du Commerce) organise des activités spéciales…

Moi, j’ai choisi de consacrer plusieurs soirées par mois à suivre un cursus sur la reprise et la remise des entreprises organisé par la SOWACESS. Cette formation m’a permis de rapidement comprendre le processus et les éléments clés dans la décision de revendre son entreprise ainsi que les faux pas à éviter. J’ai pu ainsi échanger avec d’anciens repreneurs et des candidats à la reprise.

Pour trouver la perle rare, il faut chercher !

Souvent le cédant cherche à rester discret sur son projet afin de ne pas inquiéter son équipe, ses clients et fournisseurs. De nombreux sites web existent pour mettre en vente ou acheter une entreprise qui permettent aux vendeurs de rester anonymes. Des sociétés spécialisées proposent aussi l’accompagnement du cédant et du repreneur. D’autre part, les Chambres de Commerce organisent de plus en plus d’évènements visant à mettre en contacts les 2 parties.

Enfin, ne négligez pas votre réseau. Faites savoir que vous êtes en recherche d’une entreprise, participer aux soirées « networking » dans votre région, parlez de votre projet autour de vous.

concreato_opportunity

 

Retrouvez mon blog et celui d’autres entrepreneurs autres sur le site de Partena Professional

www.concreato.comwww.toubipbip.be